Construction

Permaculture : Les principes de design

Exemple de potager en permaculture

Bill Mollison est l’un des pionniers de la permaculture, il a édité plusieurs ouvrages dont un manuel à ce sujet. 

Vous retrouverez dans cet article les  principes de design de la permaculture pour mieux entreprendre et réussir son système en permaculture. Si vous êtes désireux de découvrir les divers ouvrages de Bill Mollison, cliquez-ici.

Principe 1 : Observer et interagir 

Il suffit de se poser les questions suivantes : Où suis-je ? Quelles sont les forces en présence sur mon site pour que je suis puisse commencer mes projets en permaculture ? Climat, topographie, eau, sol, plantes, animaux, vent, feu, personnes… sont quelques-uns des éléments qui font partie de l’observation.

Principe 2 : Attraper et conserver l’énergie

L’énergie, ce n’est pas juste l’électricité, mais de l’eau stockée et de l’énergie sous la forme d’eau d’irrigation pour des récoltes. La biomasse d’une forêt est une réserve de matériaux, combustibles, nutriments et eau. Des systèmes alternatifs transforment le vent, le soleil et l’eau en électricité. Ce principe vous invite à capturer et créer du surplus d’énergie dans votre système.

Principe 3 : Obtenir une récolte

L’autosuffisance invite à récolter quelque chose du système de permaculture, parce qu’on ne peut pas travailler l’estomac vide. Ce principe est pertinent quand on doit faire un choix sur quel arbre planter à un endroit. Choisissez toujours celui qui donne les plus diverses et nombreuses récoltes. Mais ce n’est pas juste de la nourriture: matériaux, combustibles et nectar sont aussi des récoltes. Toutefois, avoir beaucoup de nourriture autour de vous est une sécurité.

Mains qui tiennent de la terre pour montrer l'importance de l'humain en permaculture

Principe 4 : Appliquer l’autorégulation et accepter le feedback

Ce principe vous invite à vivre simplement et consciemment, de limiter votre consommation, parce que personne ne le fera pour vous. Vous devez vérifier votre propre consommation et vos émissions parce que c’est votre responsabilité. Accepter le feedback signifie que tenir compte de vos succès et échecs est impératif et devrait mener à de meilleurs choix à propos de ce qui fonctionne ou non.

Principe 5 : Utiliser et donner de l’importance aux ressources renouvelables

Ces ressources sont celles qui se renflouent si l’usage est modeste : gestion durable des forêts ou de la pêche, par exemple. Ce qui signifie aussi planter un verger en bas d’une pente d’une forêt pour profiter des nutriments et de l’eau qui y arrivent de la colline. C’est le vent. C’est le fait que les plantes et animaux se reproduisent. Si on est responsable et soigneux, beaucoup de ressources peuvent être disponibles pour toujours.

Principe 6 : Ne pas produire de déchets

On fait en sorte que le déchet d’une partie du système soit la nourriture d’une autre. Composter, nettoyer et recycler les eaux grises, réparer, réadapter les outils cassés. Réduis, réutilise, répare, recycle.

Zoom sur un jardin en permaculture qui fait pousser à la fois de plants de tomate et des plantes curatives

Principe 7 : Depuis les patterns vers les détails

Le septième principe de design Signifie qu’on étudie d’abord le climat, la topographie, les lignes d’eau, l’écologie, et on a une bonne vision de comment interagir avec la communauté.

Principe 8 : Intégrer au lieu de séparer

Ce principe dit que, au plus il y a de relations entre les éléments du système, au plus fort, productif et résilient il devient. C’est aussi le cas d’une communauté, l’union fait la force.

Principe 9 : Utiliser des solutions lentes

Utiliser des solutions lentes permet à vos systèmes d’être plus robustes et résistants. Vos plantes doivent prendre autant de temps qu’il est nécessaire pour assimiler tous les éléments dont elles ont besoin pour se développer de façon optimale. Si vous prenez le temps dans toutes les étapes du processus, alors votre rendu n’en sera que récompensé.

Serre en permaculture avec plusieurs variétés de tomates

Principe 10 : Utiliser, donner et valoriser la diversité

La diversité est un point clé de la permaculture. Plus vous ajouterez des éléments à votre système et plus celui-ci sera fortifié. Chaque nouvel élément viendra ajouter se pierre à l’édifice, ceci pourra permettre à votre système de maintenir son fonctionnement même au cas où un de vos éléments n’étais plus utilisable.

Principe 11 : Réagir au changement

S’adapter et réagir est l’un des facteurs de réussite pour la pérennité de votre système. Les conditions climatiques peuvent changer rapidement et être extrêmes, des imprévus peuvent également se produire, n’ayez pas peur de modifier votre structure pour que tout votre écosystème s’adapte au changement.

Maintenant que vous découvert les principes de design de la permaculture, nous avons donnons la possibilité de découvrir un exemple de potager en permaculture à travers l’un de nos articles. Il vous suffit de cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *