Autonomie and Co

Dans un monde en constante évolution, les alternatives pour l’environnement ont le vent en poupe en matière de construction.

En effet, la construction en chanvre est une alternative éco-responsable qui a pour but de réduire l’impact environnemental, un sujet au cœur des préoccupations.

Face à ces préoccupations, le chanvre apparait comme une alternative écologique et durable, face aux problèmes de déforestation ou encore de pollution. En effet, il nécessite moins d’irrigation et d’entretien que le bois par exemple, mais surtout qui ne nécessite pas de recourir aux engrais chimiques. La construction en chanvre se fait une place parmi les matériaux éco responsables. 

Le chanvre est une plante monoïque provenant de la famille des Cannabacées. Les fleurs mâles et femelles poussent sur le même pied. Le chanvre cultivé a une teneur en THC bien moindre que celle du chanvre connu sous le nom cannabis; dont la consommation est interdite en France pour sa haute teneur en THC.

Aussi, cette plante présente de nombreux bénéfices. Il constitue un excellent isolant, il est connu pour absorber l’humidité et ainsi lutter contre la moisissure. Il est donc réputé pour ses qualités thermiques et sa résistance à l’eau, qui en font un parfait isolant, respectueux de l’environnement.

 

La construction en chanvre: comment ça fonctionne ?

On récolte les tiges de chanvre, dont on extrait les fibres. On a donc ensuite 2 composantes : tiges, dites chènevotte et les fibres.

La chènevotte permet de créer divers produits comme les tuiles pour le toit ou encore des briques. On utilise les fibres pour faire les murs, en remplacement de la paille par exemple. On peut également les mêler à de la boue pour réaliser des constructions en torchis.

matériaux de construction en chanvre

Le béton de chanvre en construction

Le béton de chanvre est obtenu en mélangeant la chènevotte, avec de l’eau, du sable et de la chaux. Il faut plus de 72h pour que ce mélange durcisse complètement, pour devenir très résistant. Le béton de chanvre apparait donc comme un matériau performant pour les constructions. Il constitue un très bon isolant, résistant à l’eau et absorbant l’humidité. Le béton de chanvre présente aussi plusieurs avantages face au béton classique. Il est bien moins lourd que ce dernier, mais plus extensible, ce qui le rend bien plus solide à long terme.

La plante chanvre avec des mains humaines

L’huile de chanvre :

Elle constitue une base naturelle de grande qualité pour la fabrication de peintures. Elle est reconnue pour son application, au rendu uniforme mais aussi sa durabilité qui en font un matériau précieux. Le chanvre constitue donc une belle découverte en matière de construction. En 2016, le béton de chanvre a d’ailleurs fêté ses 30 anscliquez ici,  si vous souhaitez en apprendre d’avantage sur les diverses huiles végétales. Quant aux couts liés à l’utilisation du chanvre en construction, ceux-ci sont encore trop hétérogènes au regard des normes. Il vous faudra donc vous renseigner auprès de l’association « construire en chanvre » pour connaitre les tarifs en vigueur. Les couts liés à l’utilisation du chanvre sont, pour l’instant, plus chers que la construction conventionnelle. Néanmoins ces prix tendront à baisser face à l’utilisation de masse. Les couts de transport pourront également être réduits, le chanvre poussant partout.

Le chanvre: un investissement rentable

La France est un des plus gros fabriquant de chanvre en Europe, elle initie à ce jour, plus de 85% de la production. De nombreuses associations et sociétés ont vu le jour en exploitant tous les bienfait du chanvre en termes de construction.

« Construire en Chanvre » est une association fondée en 1997. Elle a pour but de regrouper et valoriser tous les acteurs de la filière en France. En 2009 déjà, l’association comptait plus de 4000 rénovations incluant comme matériaux le chanvre.

Une avancée concernant les normes en vigueur :

Quelques impératifs liés à la règlementation sont encore sources de problème quant à l’utilisation du chanvre en construction. En effet, plusieurs assureurs comme MAF ou AXA, consentent à assurer les constructions en chanvre, mais nombreux restent encore prudents.

Afin de rassurer les assureurs mais aussi les clients, des formations et règlementations professionnelles ont été créées par « construire en chanvre ». Ces documents sont certifiés par l’AGENCE QUALITÉ CONSTRUCTION (AQC). Ces documents serviront de base pour la l’élaboration d’une norme française conduisant ensuite à la création d’une norme européenne. Il est primordial d’introduire une réelle règlementation et des programmes de formation. Pourquoi ? pour que les matériaux éco-responsables prennent une réelle place dans le secteur du bâtiment, et puissent ainsi avoir un réel impact sur l’environnement.